Liste rouge d’urgence des biens culturels Featured

Wednesday, 30 October 2019 13:12 font size decrease font size decrease font size increase font size increase font size

Prévenir les pillages et le trafic aujourd’hui permet d’assurer aux générations futures un accès à l’histoire et la culture.

Le conflit armé - sécessionniste de Bamenda  a plongé le pays dans une crise humanitaire sans précédent. La guerre a causé d’importants dégâts à son infrastructure et à son patrimoine culturel. Un grand nombre de sites et de musées ont été pillés et les biens culturels de Bamenda sont aujourd’hui à risque de faire l’objet d’un trafic. En réponse à ce risque, le Cameroun et  l’ICOM publie, avec le généreux soutien du U.S. Department of State, une Liste rouge d’urgence des biens culturels en périls pour le Cameroun.

Les chefs-d’œuvres de l’art ont toujours attiré les regards et notamment les faussaires comme les voleurs. Certains braqueurs sont parvenus à dérober des collections inestimables dont certaines demeurent encore introuvables aujourd’hui. Les enquêtes durent parfois des années voire des décennies pour remettre la main sur des joyaux de l’Histoire de l’Art. 

Nous sommes en 2016 quand le Chef Mfemekon de Bamenda s’écrie « On a volé notre coeur ! » au Musée Mankon. Stupéfaction dans l’assemblée. Et pour cause, la "Collection Ndoumkain" a toujours attirée l’œil et les détracteurs. Une enquête de grande ampleur est lancée pour retrouver le coupable d’une telle infraction. Ateba Jean Luther, criminologue expert, parvient à découvrir une empreinte de pouce sur la caisse qui protégeait la collection. Le personnel du musée est alors interrogé et le directeur va même jusqu’à démissionner !

Les soupçons se tournent progressivement vers Agnes  Nana, l'ex-presidente du Comités national ICOM Cameroun, qui déclarait plutôt vouloir procéder à la restauration du Musée Mankon. Relaxés peu de temps après, la chasse à l’homme se poursuit et la Société des Amis du Musée propose une récompense de 25 000 Euros à celui qui parviendra à retrouver la collection Ndoumkain. Mais personne ne se manifeste. 

Il faudra attendre deux ans avant que l’enquête prenne un nouveau tournant. Un collectionneur américain prévient la police qu’un homme s’est présenté pour lui proposer l'acquisition de la collection tant convoitée au Cameroun et dans le monde.

Des sources concordances font etat de ce que, la collection serait à Douala Cameroun. 

La police internationale est au trousse des voleurs. Des récentes preuves  font encore tourner pour la deuxieme fois, les soupconnes vers l'ex-presidente de ICOM Cameroun. 

 

RECHERCHE : 

 

   

       Collection Ndoumkain                 Collection Ndoumkain 2             Collection Ndoumkain 3

 

 

Read 2301 times
Rate this item
(0 votes)
Last modified on Wednesday, 30 October 2019 23:55

Evénements..

No events
Last month October 2020 Next month
S M T W T F S
week 40 1 2 3
week 41 4 5 6 7 8 9 10
week 42 11 12 13 14 15 16 17
week 43 18 19 20 21 22 23 24
week 44 25 26 27 28 29 30 31

Concours, Foires

Featured photos and videos

cache/resized/e2844cbdc16556e06fad559dc865167a.jpg
Localisation : Sud  Téléphone : +237
cache/resized/31d670fc1edc9d851ea3268b38ed7292.jpg
Localisation : Garoua Téléphone : +237
cache/resized/ea978efa806c5413097e6fe04cf042ac.jpg
Localisation : Téléphone : +237 233 333 333
cache/resized/78837c338f7628d89c610d61ce426dd4.jpg
Localisation : Derrière le ministère des
cache/resized/0bb30e3f1464ec3b46c0279f290f8244.jpg
Prévenir les pillages et le trafic aujourd’hui
cache/resized/bda6540d7539c1e78ec9ada44b2dcb4c.jpg
Prévenir les pillages et le trafic aujourd’hui
cache/resized/0da335fc6806a3ed459ce8deb4b88a7f.jpg
Localisation : Bamenda Téléphone : +237
cache/resized/f86200bf07c36c6ddf5b1bfa64f5221c.jpg
Localisation : Ngaoundere Téléphone : +237
Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Black Blue Brow Green Cyan

Body

Background Color
Text Color
Layout Style
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family